Mon matos, et mon observatoire

 

 

Mon ancien matos :

Je travaille (si on peut dire) toujours avec mon C8 de Mr Célestron acheté au siècle dernier sur super monture Vixen SPDX (c'est du costaud, du robuste et du solide) motorisé sur les deux axes et avec un méga contrepoids maison.

C'est juste un peu lourd (pas conseillé à une frêle jeune fille qui ferait de l'itinérant) et j'y ai d'ailleurs adjoint une solide ceinture de pompier pour la porter en pendentif.

C'est plus vrai depuis juin 2004 !

 

IMPERATIFS, le pare-buée et la résistance chauffante (en rouge le long de la lame de fermeture), surtout par les longues nuits d'hiver glaciales et humides quand on a pas son sèche-cheveux à piles sous la main.

Il est équipé en outre d'un viseur droit 6x30, d'un viseur coudé 8x50 réticulé et éclairé et d'un viseur Telrad (je ne dispose pas de goto et la recherche se fait entièrement à la main ou du moins à l'oeil et aux cercles gradués) et tout ça est bien pratique car je ne suis pas contorsionniste.

Y faudra d'ailleurs que je pense à écrire au Père Noël à propos du goto.

 

Mon nouveau matos :

On est en juin 2004, et j'ai l'envie tenace de refaire du ciel profond.
J'ai déjà fabriqué ma vèbecame "longue poses", mais je n'ai plus la patience de passer plus de temps à chercher les objets qu'à les observer.

Et comme je n'ai pas eu l'occasion de rencontrer le Père Noël,
Alors, j'ai fait l'acquisition d'une nouvelle monture Célestron CG5 Goto.

Elle existe en 2 versions:

Le modèle court, (pour les nains)

Il est nécessaire (pour le moins) d'avoir un horizon dégagé, mais c'est bien commode pour bosser assis où pour faire admirer le ciel et ses splendeurs à des enfants (petits).

A noter que le seul contrepoids fourni ne suffit pas, même pour un tube de C8.

Où le modèle haut, pour adultes.

J'ai pris les deux, avec pieds télescopiques.
(Non, je rigole)

J'ai donc adapté dessus mon ancien C8, mais il a fallu remplacer la barre de fixation par une barre "queue d'aronde" pour s'adapter à la nouvelle monture.

Sauf qu'il va falloir entailler mon pare-buée, car la nouvelle barre de fixation est plus large que l'ancienne, et Môssieur ne rentre plus au bout du C8.

Par contre, ça a l'avantage des pieds plus courts et par rapport à la SPDX, c'est moins lourd, et ça rentre mieux dans le coffre de ma titine.

Reste à voir ce que ça donne sur le terrain.

 


J'ai aussi une platine support photo qui me permet de monter soit un appareil photo sur vis Kodak ou d'ajouter une petite lunette.

C'est une Perl Halley 70 de 70 mm de diamètre et 400 mm de focale.

Je m'en servais pour faire du suivi avec une caméra CCD munie d'une Barlow 2 X, mais je vais bien lui trouver d'autres utilités.

 

Voilà pour "la bête".

 

Mon matos pour les longues poses avec autoguidage :

J'ai repris ma vieille monture SPDX, mais modifiée avec une platine en alu permettant de monter le télescope et la lunette à côté pour faire de l'autoguidage pendant les poses longues sur le ciel profond.

La platine est équipée de 2 supports mobiles à queue d'aronde pour l'installation des instruments.

Le contrepoids à gauche, sert à équilibrer la lunette de guidage par rapport au télescope.

La monture est pilotée par le système
SKYSENSOR 2000 PC.

Une ToUcam Pro N&B sur la lunette est couplée à l'ordinateur de guidage, qui corrige en temps réel les dérives de la monture, via le SKYSENSOR.

L'autre caméra sur le télescope assure la capture des images sur l'autre ordinateur.



Le PC et l'interface d'autoguidage sur le SKYSENSOR



Le C8 avec sa roue à filtres et la lunette d'autoguidage

Et pour les grands champs en ciel profond

Ma petite dernière

Une fluorite TAKAHASHI SKY 90
Diamètre de 90mm à F 500mm
ou 407 mm avec son réducteur.


 

A côté de çà, toute ma quincaillerie astronomique est logée dans ma super "table-tiroir-télescopique-ajustable-en-hauteur" qui permet de bosser aussi bien debout qu'assis quand la fatigue se fait sentir.

J'ai récupéré un pied de table de projection dont j'ai retiré le plateau et j'ai mis mon tiroir à accessoires à la place.

Y faut aussi que tout rentre dans la voiture pour faire de l'itinérant.

 

Et pour alimenter le tout j'ai ma "boite à jus" alimentée à partir d'une batterie de voiture 12V qui me fournit les tensions continues (12V,9V et 5V) pour les accessoires du télescope et du 220 alternatif (avec un petit convertisseur) si besoin est.

Y faut bien être autonome quand on fait de l'itinérant et c'est plutôt c.. de tomber en panne de jus juste le jour où le ciel est fabuleux et qu'on est à 15 bornes de la maison.

 

Pour la prise de vue, j'utilise depuis août 2003 (date de ma remise au boulot) une webcam PHILIPS Toucam Pro et une autre en mode RAW (merci Etienne) que j'ai bidouillée en longue pose (merci Steve et Sylvain) et depuis septembre 2004, une autre longue pose avec un capteur noir et blanc (merci Monique).

 

Et pour les logiciels, je fais comme tout le monde.

J'ai récupéré ce qu'on "trouve dans le commerce" et j'essaie de me débrouiller avec QCFocus et AstroSnap pour la prise de vue, et Registax et IRIS pour le traitement des photos.

 

Mes pièges à photons :

On est en 2006, le temps a passé, et maintenant que je suis devenu un vrai pro,
je vais vous présenter mon arsenal à photons.

La webcam ToUcam Pro normale optimisée

Ma ToUcam Pro couleur pas bidouillée du tout.
Juste son logiciel passé en mode optimisé pour l'astro.
( Voir mode optimisé sur le site d'Etienne Bonduelle )
Utilisée pour le planétaire.

La webcam ToUcam Pro longues poses RAW COULEUR

C'est une ToUcam Pro couleur modifiée SC "longues poses"
Modifiée également en mode RAW.
( Voir mode RAW sur le site d'Etienne Bonduelle )
Elle est "aérée" par un petit ventilateur 5 volts à l'arrière
Planétaire en mode normal RAW Couleur
Ciel profond en mode LP sur les objets pas trop étendus.

La webcam ToUcam Pro longues poses NOIR et BLANC

C'est une ToUcam Pro dont le capteur d'origine a été remplaçé
par son homologue noir et blanc.
Elle est également modifiée SC "longues poses"
Planétaire en mode normal et LRGB avec jeu de filtres
Ciel profond en mode LP N&B ou LRGB avec jeu de filtres.

La caméra ATIK2HS grand capteur NOIR et BLANC

C'est en fait une ToUcam Pro II dont le capteur d'origine a
été remplaçé par un capteur noir et blanc plus grand (1/3")
Elle est également modifiée SC "longues poses" et ventilée.
Intéressante par son champ supérieur en ciel profond
Ciel profond en mode LP N&B ou LRGB avec jeu de filtres.

La caméra firewire couleur DBK21AF04

C'est une caméra possédant le même capteur que la ToUcam Pro.
Par contre, elle est gérée par un bus IEEE 1394 Firewire
autorisant des prises jusqu'à 30 img/sec en BMP non compressé.
Le must en planétaire.

La même en noir et blanc DMK31AF03

C'est une caméra possédant un capteur de 1024 x 768 pixels.
Capteur 1/3 de pouce avec des pixels de 4,65 microns.
Poses de 1/10000ème à 30 secondes.
Imbattable pour les gros plans lunaires.

La caméra PL1-M 1.3Mp

C'est une caméra monochrome de 1,3 Mpixels
Capteur CMOS de 1280 x 1024 pixels de 5,2 microns
Interface d'autoguidage intégrée TTL compatible ST4
Temps de pose réglable de 1/1000ème à l'infini
Pour l'autoguidage et les gros plans lunaires.

L'APN CANON 350D

Mondialement connu et répandu chez les astro-amateurs.
Utilisé en longues poses sur le ciel profond.
L'arme idéale pour les grands champs stellaires.


Photographie "L'Astronome" à Lorient

Un bon compromis qualité/prix/focale
pour la photographie des grands champs stellaires
L'Astro Rubinar 300
Existe en 500 et 1000mm

C'est un objectif de type Maksutov/Cassegrain.
Champ absolument plat sur le format 24x36.
Construction tout métal très robuste.
Longueur focale : 300mm
Rapport F/D : 4.5
Correcteur aplanisseur de champ intégré
Plage de mise au point 1.7m à l'infini
Mise au point hélicoïdale.

Et le top : La caméra CCD Starlight SXV-H9

C'est une CCD de 1392 x 1040 pixels de 6,45 microns.
Codage des images sur 16 bits avec interface USB2.
Refroidissement à -30°C sous la température ambiante.
Elle gère également une petite caméra d'autoguidage
de 500 x 290 pixels pas plus grosse qu'un oculaire,
ce qui permet de n'avoir qu'un seul câble USB vers le PC.
Avec la roue à filtres Astronomik type2 Clair, Ha, R, G, B.
Naturellement, le top du top pour le ciel profond.